Article paru dans "LE CEP" de mai 2002

Le Vigan ‑ Samedi 29 juin * Inauguration de l'orgue du temple

Faire-part de naissance

Depuis quelques années, nous entendons parler de ce projet. Orgue neuf ou restauration ?

Michel Dautry [1] : II s'agit d'un orgue neuf parce que la construction générale et les tuyaux, ce qui est quand même le plus important, sont neufs. Mais il comporte quelques pièces (sommier, console, réservoir) de ce qui fut autrefois l'orgue du temple de Clichy, en région parisienne. Un orgue construit au début du 20ème siècle par le facteur Mutin, successeur du grand facteur français Cavaillé-Coll, mondialement connu. Cette signature prestigieuse nous a aidés auprès de l'État et des Collectivités locales pour obtenir les indispensables subventions pour cette mise en œuvre. De surcroît, la valeur du matériel apporté par l'Association, outre sa qualité, venait en déduction du coût global de l'opération.

Comment ce matériel est-il arrivé au Vigan ?

Tout simplement parce qu'un passionné d'orgue, Albin Tzaut, a appris par hasard en 1973 que dans le temple de Clichy, en démolition, se trouvait un orgue promis à la destruction définitive à brève échéance. Avec l'accord du Président de Région ERF de l'époque, le pasteur Metzger, il a emporté ce qui restait de cet orgue chez lui, au Vigan, avec l'intention de le reconstruire. De cet orgue vandalisé pendant plusieurs mois, il ne restait plus aucun des 1.000 tuyaux qu'il contenait initialement. La tâche était donc immense. Voyant au bout de quelques années qu'il n'y parviendrait pas, il me l'a donné en 1992, connaissant ma passion pour cet instrument. A mon tour, en 1995, je l'ai donné à la paroisse du Vigan, le Conseil presbytéral étant d'accord pour tenter l'aventure de cette création.

Comment avez-vous trouvé les moyens pour financer un tel projet ?

L'Association des Amis de l'Orgue, créée en décembre 1995, indépendante de la paroisse, a tout d'abord accepté le matériel venant de Clichy et l'a proposé comme base de départ à la construction d'un orgue nouveau. La valeur de ce matériel correspondait alors à plus de 15% du budget global de notre projet. La Commission nationale des orgues du Ministère de la Culture ayant accepté notre projet en raison de son intérêt culturel pour notre région, le financement a pu se mettre en place avec le soutien de l'État, du Conseil général du Gard, du Conseil régional, de la Communauté des Communes du Pays Viganais qui est le maître d'ouvrage de cette réalisation, et de la Commune du Vigan. La part de financement qui nous incombe est de 18.294 euros (120.000 F). L'élan de générosité a permis de tenir nos engagements. Mais nous devons donner encore 4.573 euros (30.000 F) dans les jours à venir. Nous serons donc reconnaissants à tous ceux qui voudraient participer à cette belle réalisation. Les dons (déductibles des impôts) sont à adresser au trésorier, M. J-P Fauquier, 9, Place du Quai, 30120 Le Vigan.

À tous les échelons, je tiens à remercier tous ceux dont le soutien a permis à ce projet de voir le jour. Et particulièrement les acteurs locaux, les élus qui accompagnent cette réalisation avec attention depuis des années. II va de soi qu'avec un tel mode de financement, cet orgue ne peut être la propriété de la paroisse du Vigan. II appartient à la Communauté des Communes du Pays Viganais. II faut savoir que l'immense majorité des orgues de France, dans les églises ou les temples, appartient soit à l'État quand il s'agit d'orgues historiques classés, soit aux communes. Dans d'autres pays, l'État construit souvent des orgues dans les salles de concert. En France, traditionnellement, il en va tout autrement : l'État et les Collectivités locales financent des orgues dans les lieux de culte. Une convention est alors signée avec les collectivités paroissiales pour l'utilisation de l'instrument en dehors de l'usage cultuel. Ce sera le cas au Vigan.

Quelles sont les caractéristiques de cet orgue ?

L'orgue de Clichy était un orgue de 15 jeux, dit "romantique" comme on les voulait à cette époque (1905). Tout différent sera l'orgue du temple du Vigan. Dans un magnifique buffet de chêne clair, d'une architecture s'harmonisant parfaitement avec le volume de ce lieu vénérable, il comportera 19 jeux, sur 2 claviers, pédalier, et près de 1.200 tuyaux neufs, d'étain ou de bois, de toute première qualité. L'esthétique sonore qui a été choisie pour cet instrument retourne vers la grande tradition des orgues du 18ème siècle, à la sonorité vive et lumineuse, s'adaptant particulièrement bien à la musique du maître de l'orgue qu'est Jean-Sébastien Bach, avec qui elle a connu son apogée. Bien évidemment, un répertoire très varié, couvrant plusieurs siècles, pourra aussi être interprété sur cet instrument, sans oublier la musique contemporaine.

Quelle signature portera-t-il ?

Celle de Claude Berger, facteur d'orgues à Clermont-l’Hérault. Il réalise là un instrument magnifique qui le confirmera comme l'un des grands facteurs français. Déjà, pour Pâques, six jeux ont été posés, parfaitement bien accordés et harmonisés. Pour avoir entendu ce qui est déjà installé, je puis vous assurer que, terminé, il sera l'un des plus beaux de notre région.

Vous êtes donc un Président heureux !

Oui, c'est sûr ; et je partage cette joie avec tous les membres de l'Association. Surtout avec ceux du Bureau avec lesquels nous avons constitué une équipe solide et dynamique. Je tiens à les remercier pour leur dévouement et leur compétence.

Qui va être l'organiste titulaire ?

M. Stievenart, organiste extrêmement compétent et de bonne volonté qui connaît bien la musique d'orgue et qui a l'habitude de l'accompagnement pour le déroulement du culte. Avec la collaboration d'autres organistes. L`orgue, par sa qualité, suscitera des vocations pour que, dimanche après dimanche, les protestants Viganais et tous ceux qui le voudront puissent bénéficier de ce .. plus" de spiritualité qu'apporte la musique d'orgue.

Mais cela pose aussi le problème du chauffage de ce grand lieu de culte en hiver. Autre question difficile, actuellement à l'étude et qui trouera sa solution.

Des récitals sont prévus ?

Après l'inauguration officielle, le samedi 29 juin, où vous pourrez entendre Luc Antonini, professeur au Conservatoire de Montpellier, il y aura, le 15 août, un récital organisé par le Festival de Musique du Vigan, donné par Jaques Taddei. Dès l'automne, pour répondre à nos engagements sur le plan culturel, nous prévoyons au moins trois concerts de grands organistes. Mais l'organisation de concerts est une autre aventure... à laquelle il faut nous préparer. Je crois aussi pouvoir vous dire que Marie-Louise Girod-Parot jouera pour le culte le dimanche 15 septembre, à la demande d'une famille Viganaise qui fête un anniversaire auquel elle est invitée. Nous nous réjouissons que cette grande dame de la musique protestante et de l'orgue nous fasse cet honneur, d'autant plus qu'elle a accepté d'être la marraine de l'orgue du temple du Vigan il a un peu plus de 5 ans, lors de la constitution d u dossier d'agrément auprès du Ministère.

Alors, si la gestation fut lente et peut-être un peu difficile par moments, la naissance se présente bien...

Plus et mieux que cela : la naissance est en cours et elle se passe très bien. Pour paraphraser un texte que nous connaissons tous, elle sera l'objet d'une grande joie pour tout un peuple... Non seulement le peuple protestant, mais aussi celui de cette région cévenole où la musique tient de plus en plus de place, d'année en année.

Le CEP n° 442 Mai 2002


[1] Michel DAUTRY est le président de l’Association des Amis de l’Orgue du Temple du Vigan